Partagez l'article

Connexion






Mot de passe oublié ?
Identifiant oublié ?
Pas encore inscrit ? Créer un compte

Up-coming events

There are no up-coming events

Nouveautés Windows 2016 - Nano Server PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 7
MauvaisTrès bien 
Écrit par Cédric Bravo   

Nouveautés de Windows Server 2016 Hyper-V

Windows Nano Server, l'OS qui va tuer l'OS

nanoLogo

Toujours plus haut, toujours plus loin, Windows Server 2016 apporte de très nombreuses nouveautés en ce qui concerne la virtualisation et l'intégration Cloud.
Cette série d'article propose de mettre le focus sur différentes nouveautés (et elles sont très nombreuses).


Aujourd'hui, Nano Server ! Nano Server est une nouvelle option de déploiement de Windows Server.Nano Server n'est pas un nouveau Mode Core, nous allons tenter d'expliquer pourquoi dans cet article.

 

Nano Server, C'est quoi ?

Si vous suivez régulièrement les articles du Guvirt, vous aurez pu voir que nous remplaçons souvent le terme "Système d'exploitation" par le terme "Environnement d'exécution".
En effet, avec l'avènement de la virtualisation, ce terme nous apparait désormais plus correct pour désigner le code qui va servir de support à l'exécution des applications.
Nano Server est une des étapes vers cette abstraction qui fera disparaitre les concepts de serveurs et de systèmes d'exploitations au profit des concepts de "services".

 

 nanoserver

 

Nano Server est l'un des résultats visible d'une profonde refonte du code de Windows Server.

La version actuelle de Nano Server se concentre sur 2 points : 

  • Les infrastructures Cloud (Augmentation de la densité, réduction de l'emprunte OS).
  • L'hébergement des applications "Born in the Cloud" (Avec Docker et les Hyper-V Container que nous aborderons dans un prochain articlel)
    Par la suite, il n'est pas exclus que Nano Server devienne le socle pour des applications "plus complexes".

Nano Server Pourquoi ?

  • Réduire l'emprunte des systèmes d'exploitation
    Nano server a été développé avec l'objectif de devenir l'environnement de déploiement par défaut dans Azure. Avec une croissance de 140% en 2014, Microsoft Azure est devenu la seconde plateforme IaaS la plus populaire après AWS. Diminuer l'emprunte des OS utilisés dans Azure, c'est optimiser les ressources matérielles et potentiellement éviter d'avoir à construire de nouveaux datacenter avec des investissements de plusieurs milliards de dollars à la clef.

  • Réduire les risques de sécurité
    D'une manière générale, les systèmes d'exploitation sont des "Boites à Patch". Pour obtenir la meilleur sécurité possible, il est nécessaire de rebooter fréquement les machines, ce qui entraine des problématiques de disponibilité du service. Avec 4 fois moins de patchs et 3 fois moins de ports ouverts que Windows Core, Nano Server améliore considérablement la stabilité et la sécurité.

  • Améliorer la disponibilité
    Réduire le code, c'est réduire les risques de sécurité, réduire les besoins de patchs et réduire les reboot (Microsoft annonce 80% de reboot en moins par rapport à un déploiement "full").

nano server exposure-970-80

 

  • Hyper-V et Scale Out File Server
    Nano Server ne sert à rien de base (il ne peut rien faire). Par contre, il supporte les rôles Hyper-V et Scale Out File Server, ce qui en fait la brique de base idéale pour servir de fondation aux déploiement de type Cloud. Nul doute que Nano Server va rapidement devenir la meilleur façon de déployer Hyper-V ! Avec un temps de déploiement de 40s, et une emprunte système de 400Mo, il deviens inutile de faire des sauvegardes. J'irai même jusqu'a dire qu'un disque dur est inutile ;)

  • Windows et Hyper-V container
    Nano Server est le système idéal pour faire tourner des Container, ou mieux encore des Hyper-V container. Les Hyper-V container dont nous reparlerons sont les seuls capables d'assurer l'isolation des containers entres eux sur une même machine.

 

Nano Server Comment ?

Afin d'arriver à cette réduction drastique de l'emprunte système Microsoft à tranché dans le vif. Nano Server n'est pas juste Windows sans interface graphique (comme Windows Core), c'est Windows sans interface tout court. L'administration est entièrement réalisée par ligne de commande (Remote Shell par exemple).

  • Plus d'interface graphique
  • Pas de bureau à distance
  • Pas de fenêtre de logon

Mais aussi

  • Plus de support des applications 32 bit (WOW64) Nano ne supporte que les applications 64 Bit
  • Plus de déploiement MSI, ce qui nécessite de trouver de nouveaux moyens de déployer des applications
    (Container ? vous avez dit Container ?)
  • De nombreux composants additionnels ont été supprimés.

Pour administrer un Windows Nano, vous pourrez utilisez

  • WMI
  • PowerShell (Winrm)
  • Desired State Configuration (DSC) – Qui permet de configurer automatiquement votre serveur à partir d'un modèle.
  • RSAT (Remote Server Administration Toolkit) (non confirmé)
  • System Center (Ex: SCVMM) (non confirmé).

Dans l'avenir une plateforme applicative multi tenant pourrait bien ressembler à cela.

 Architecture Nano

Maintenant imaginez le scénario suivant et vous commencerez à avoir les yeux qui pétillent ;)

  • Boot PXE des serveurs Hyper-V et SOFS.
  • Configuration automatique avec DSC.

Pour réaliser ces prouesses, vous trouverez plus de ressources techniques ici :

 

 

Mise à jour le Mercredi, 27 Avril 2016 20:23
 

Joomla! is Free Software released under the GNU/GPL License.